• Avec Citycable Lausanne Netplus passe de 160’000 à 220’000 clients
  • Sports à la TV: Swisscom retourne sa veste et se défend très mal!
  • Wingo mobile aujourd’hui très avantageux pour les petits clients aussi!
  • Lifting et nouveaux abonnements chez Yallo
  • Avec Swisscom inOne, l’heure du quadruple play a sonné

Ambiance morose et pression toujours plus grande chez Swisscom

Les retours négatifs en provenance de collaborateurs Swisscom deviennent de plus en plus nombreux. L’ambiance au sein de l’entreprise se dégrade lentement mais sûrement et le management est pointé du doigt pour son incapacité à fixer des objectifs et imposer une vision d’avenir claire.

Les résultats du questionnaire 2017 sur la satisfaction des clients Net Promoter Score (NPS) sont très mauvais et ce n’est certainement pas un hasard; les récentes restructurations, les baisses d’effectifs et les externalisations passent mal et les pressions de plus en plus importantes pour augmenter coûte que coûte les ventes également. Le syndicat Transfair en parlait d’ailleurs en début de semaine.

St-Sulpice: exemple parfait des difficultés à déployer un réseau mobile

La semaine dernière, un groupe de conseillers communaux de St-Sulpice publiait un communiqué de presse dénonçant la piètre qualité des réseaux mobiles de Swisscom, Sunrise et Salt sur le territoire communale, plus particulièrement au centre du village. Cette initiative est d’autant plus intéressante que sur scal.ch je mets régulièrement en évidence le fait que tout le monde veut avoir un réseau mobile hyper performant mais sans antenne près de son domicile, de son lieu de travail ou proche de l’école de ses enfants.

Avant de contacter les initiants j’au donc été jeter un coup d’oeil sur les cartes de couverture de Swisscom, Sunrise et Salt et surprise, on annonce de la 3G et de la 4G partout; les cartes sont donc certainement un peu optimistes ou alors on se focalise peut être aujourd’hui un peu trop sur le surf mobile et plus assez sur la voix; alors même qu’un mobile c’est aussi fait pour téléphoner 🙂

Deuxième surprise, en contactant Cécile Theumann, conseillère communale et porte-parole des initiants, je constate que sa connaissance du dossier se limite exclusivement aux résultats de l’enquête menée le mois dernier dont il ressort que trois quarts des 182 personnes sondées ont déclaré avoir des problèmes de réception à leur domicile. Cécile Theumann n’est absolument pas au courant de la situation des antennes mobiles sur sa commune, n’a aucune idée si des opérateurs ont essayé de construire de nouveaux sites, etc.

Mobile: Extinction de la 2G à fin 2018 chez Sunrise

Même si la nouvelle est passée hier au second plan suite à l’annonce d’UPC de supprimer le roaming, elle reste néanmoins assez importante. Si jusqu’à présent on entendait parler de la disparition de la 2G à l’horizon 2020, c’est d’ailleurs la date prévue chez Swisscom, Sunrise semble vouloir faire de la place bien plus vite. En effet, l’opérateur annonçait hier matin vouloir abandonner la 2G à la fin de l’année prochaine déjà. Des offres d’échange seront proposées aux clients qui à cette date utiliseront encore des téléphones tournant sur cette technologie. Si 92% du territoire est aujourd’hui couvert en 4G, l’opérateur compte encore accelérer le déploiement de la 4G et de la 4G+.

Mobile: UPC fait fort et supprime le roaming pour de vrai

Petite bombe ce matin avec l’annonce du lancement par UPC d’abonnements mobiles ne faisant aucune différence entre l’utilisation en Suisse ou en Europe. Ils seront valables dès le 28 juin; juste avant le début des vacances.

Pour 6 francs de plus par mois par rapport aux abonnements actuels, UPC propose trois plans tarifaires dont les prestations sont valables tant pour une utilisation en Suisse qu’en Europe. En pratique cela signifie que pour appeler ou recevoir des appels, envoyer ou recevoir des SMS, il n’est pas nécessaire de se poser la question du roaming puisque que cela ne change rien. Idem pour le surf sur Internet, les 1000, 4000 ou 10000 MB sont utilisables autant en Suisse qu’en Europe; par contre au-delà de son quota mensuel, le prix des packs roaming restent élevés à 15 francs les 250 Mo.

UPC marche sur les plates bandes des téléréseaux indépendants

UPC annonçait ce matin en conférence de presse son arrivée sur Lausanne. Jusqu’à aujourd’hui, on avait l’habitude de voir UPC s’étendre en rachetant de petits câblo-opérateurs qui sont encore aujourd’hui près de 200 à travers le pays; mais visiblement cela ne suffit pas aux ambitions du groupe international. Il annonce en effet son intention de se développer partout où ses produits ne sont pas disponibles. Si à quelques exceptions près les zones géographiques de chaque câblo-opérateur étaient plutôt bien définies ce ne sera donc plus le cas dès aujourd’hui avec un intensification de la concurrence. Les téléréseaux ne seront plus simplement en concurrence avec les Swisscom/Sunrise/VTX, etc mais également parfois avec un ou plusieurs autres câblo-opérateurs. La concurrence va donc encore nettement s’intensifier dans les régions déjà bien équipées tant au niveau des infrastructures que des services offerts.

 

Traduction

Archives

Partager

Twitter Facebook Mail RSS

Stats

Ce blog est en ligne depuis 3733 jours et comptait le mois dernier 1004 visiteurs uniques par jour, 505 fans sur Facebook et 1298 followers sur Twitter.
Il contient:
- 2352 billets (0.63 par jour)
- 15638 commentaires (4.19 par jour)